Très prochainement, il sera possible de signaler une fraude à la carte bancaire en ligne, grâce au nouveau service en ligne dédié.

La fraude à la carte bancaire n’est pas un phénomène isolé : les derniers chiffres exposent 1.6 millions de transactions frauduleuses par an. Néanmoins, ces affaires n’étant pas toujours signalées aux forces de l’ordre, les auteurs de ces escroqueries font peu souvent l’objet de poursuites en justice.

C’est pourquoi la Gendarmerie Nationale et service-public.fr lancent un nouvel outil : le service en ligne de signalement de fraude à la carte bancaire.

Qu’est-ce que ce service ?

La démarche en ligne « Fraude à la carte bancaire » est un dispositif de signalement des usages frauduleux de la carte bancaire, aussi nommée « Perceval ».

Désormais, toujours après avoir fait opposition sur leur carte auprès de leur banque, les victimes de fraude à la carte bancaire pourront se rendre sur le site service-public.fr pour accéder à ce service et signaler le méfait dont ils ont été sujet.

Pourquoi créer ce service ?

Si vous êtes victime de fraude à la carte bancaire, il peut être difficile de se faire indemniser… Grâce à ce nouveau service, vous pourrez obtenir un récépissé en quelques instants, qui facilite les démarches pour se faire rembourser par sa banque. Ce récépissé servira également d’un point de vue juridique, dans le cadre de poursuites.

Perceval a également un autre objectif : celui de lutter activement contre les auteurs de ces infractions bancaires. En centralisant les signalements, la plateforme Perceval permettra aux enquêteurs de regrouper et recouper les faits pour un traitement hautement plus efficace.

Comment accéder à ce service de déclaration de fraude à la carte bancaire ?

Le service sera accessible depuis la fiche « Fraude à la carte bancaire » sur Service-public.fr. La victime n’aura alors qu’à remplir le numéro de sa carte bancaire, le nom de la banque, la date, le libellé et le montant des dépenses constatées. Il pourra bien sûr ajouter toute autre information pouvant aider les enquêteurs dans l’affaire.

Finalement, ce nouveau dispositif est un outil précieux pour les victimes et les autorités judiciaires, qui pourront désormais œuvrer ensemble à la lutte contre ces fraudes.